Connexion


Cotation ISO GPS : Les modificateurs d’éléments tolérancés soumis à références

En 2017, la nouvelle version de la norme ISO 1101 a un peu chamboulé le monde de la cotation avec un grand nombre de nouveautés. Parmi celles-ci, nous avons vu l'apparition de nouveaux modificateurs, les "modificateurs d’éléments tolérancés soumis à références"

Par défaut, toute spécification géométrique (forme, orientation position) s’applique à l’élément intégral extrait ou dérivé indiqué (surface, ligne réelle ou axe et plan de symétrie).
Traduction : sans indication contraire, tout point physique de la surface réelle, ou tout point de l’axe réel mesuré doit être compris à l’intérieur de la zone de tolérance.

Les modificateurs d’éléments sont utilisés pour indiquer que la spécification ne s’applique pas à l’élément intégral proprement dit mais à un élément qui lui est associé par un traitement mathématique spécifique. Donc on ne s’intéresse plus à la surface réelle mais à un traitement mathématique spécifique de cette entité réelle.

Attention

Ces modificateurs ne doivent utilisés que pour des spécifications se rapportant à des références, c’est-à-dire des spécifications d’orientation et de position uniquement.
Les spécification de forme ainsi que les battements ne sont pas concernés.

Les modificateurs suivants peuvent être utilisés suivant la nature du besoin fonctionnel (là encore le besoin fonctionnel va guider le choix d’écriture du concepteur) :

Liste des modificateurs

Modificateur MiniMax (Chebyshev)

Pour rappel, sans modificateur, dès qu'un point de mesure sort de la tolérance la pièce est considérée comme mauvaise. Grâce au modificateur MiniMax (aussi appelé Chebyshev), nous allons être plus souple...
L'élément tolérancé va être le plan ou la droite (selon le cas) représentant la moyenne des écarts de tous les points mesurés par rapport au théorique.

Symbole :
Symbole
Attention, ne pas confondre avec le symbole Copyright !

Exemple d'utilisation en localisation :

Modificateur MiniMax
  • Légende
  • a : référence spécifiée A
  • b : élément réel
  • c : élément MiniMax (Chebyshev) - élément tolérancé
Sur cet exemple, c’est bien la surface traitée en MiniMax (représentée en rouge et notée "c") qui doit être évaluée et non pas la surface réelle, qui elle peut sortir de la zone de tolérance (si, si !!)

Modificateur moindres carrés (Gaussien)

Ici, on va être sur le même principe qu'avec MiniMax ; la différence, c'est qu'avec le Gaussien l'élément tolérancé sera défini par la méthode des moindres carrés, donc en utilisant la somme des écarts au carré.

Symbole :
Symbole

Exemple d'utilisation en localisation :

Modificateur Gaussien
  • Légende
  • a : référence spécifiée D
  • b : élément réel
  • c : élément des moindres carrés (plan ou droite) associé (élément tolérancé)
Sur cet exemple c’est bien la surface traitée aux "moindres carrés" (représentée en rouge et notée "c") qui doit être évaluée et non pas la surface réelle qui elle peut sortir de la zone de tolérance.

Modificateur plan tangent associé

Avec le modificateur plan tangent associé, l'élément tolérancé va être la droite (ou le plan) tangeant à l'élément réel mesuré, sur le côté extérieur matière, tout en minimisant les défauts maxi si la surface est bombée.

Symbole :
Symbole

Exemple d'utilisation en parallélisme :

Modificateur plan tangent associé
  • Légende
  • a : référence spécifiée F
  • b : élément réel
  • c : élément tangent (plan ou droite)
Sur cet exemple c’est bien la surface en tangence (représentée en rouge et notée "c") qui doit être évaluée et non pas la surface réelle qui elle peut dépasser la zone de tolérance.

Modificateur minimal circonscrit associé

Le principe ici va être de contrôler la position de l'axe d'un alésage non pas à partir du diamètre moyen mesuré, mais par construction du cercle (ou cylindre) minimal circonscrit à la mesure.

Symbole :
Symbole

Exemple d'utilisation en localisation :

Modificateur minimal circonscrit associé
  • Légende
  • a : référence spécifiée A
  • b : référence spécifiée B
  • c : élément réel
  • d : élément minimal circonscrit
  • e : zone de tolérance
  • f : élément tolérancé (axe du cylindre circonscrit)
Dans cet exemple, l’élément tolérancé f est l’axe de symétrie du cylindre minimal circonscrit au cylindre réel. C’est le positionnement de cet axe f qui est localisé à Ø0,2mm dans le système de référence |C|A|B|.

Modificateur maximal inscrit associé

Le même principe que précédemment, à la différence qu'ici l'élément tolérancé est le cercle (ou cylindre) maximal inscrit dans l'élément réel mesuré.

Symbole :
Symbole

Exemple d'utilisation en localisation :

Modificateur maximal inscrit associé
  • Légende
  • a : référence spécifiée A secondaire de C
  • b : référence spécifiée B tertiaire du système C primaire et A secondaire
  • c : élément réel
  • d : élément maximal inscrit à la surface réelle
  • e : zone de tolérance correctement positionnée dans le système de référence choisi
  • f : élément tolérancé (axe du cylindre inscrit)
Dans cet exemple, l’élément tolérancé f est l’axe de symétrie du cylindre maximal inscrit au cylindre réel. C’est le positionnement de cet axe f qui est localisé à Ø0,2mm dans le système de référence |C|A|B|.


Article rédigé par M. Eddy MAIGNAN, Auteur et Formateur en cotation

Partager cet article :